citations d amour de victor hugo 6

"L'univers, c'est un livre, et des yeux qui le lisent."

(suite…)

citations d amour de Victor Hugo 3

images6.jpg

« La cloche dit : Prière ! et l’enclume : Travail ! »

« Tu as faim, mange. »

« Mon pauvre ami, il y a quelque chose d’absent dans
votre présence qui me la rend plus insupportable que votre absence même. Au moins, le vide sera complet. »

« Le temps est aveugle, l’homme est stupide. »

« Rien n’est stupide comme vaincre ; la vraie gloire est convaincre. »

« Madame, sous vos pieds, dans l’ombre, un homme est là.
Qui vous aime, perdu dans la nuit qui le voile ;
Qui souffre, ver de terre amoureux d’une étoile ;
Qui pour vous donnera son âme s’il le faut,
Et qui se meurt en bas quand vous brillez en haut. »

« Qu’avril renouvelle le jardin en fleur, la fleur la plus belle fleurit dans ton cœur. »

« Aujourd’hui je suis reine. Autrefois, j’étais libre. »

« Lorsqu’un traître, un fourbe tortueux, commet de certains faits rares et monstrueux,
Tout homme a droit, sur son passage, de venir lui cracher sa sentence au visage. »

« La nuit, on pense mieux, la tête est moins pleine de bruit. »

« Je crois que la vieillesse arrive par les yeux,
Et qu’on vieillit plus vite à voir toujours des vieux ! »

« Votre branche n’est pas moins haute que la nôtre :
Je suis le fruit de l’une, et vous, la fleur de l’autre. »

« Sois toujours rose et vermeille ! rions à notre heureux sort.
À l’amour qui se réveille ! à la pudeur qui s’endort. »

« Le mal qui nous vient des vices qui sont nôtres
Est pire que le mal que nous font ceux des autres. »

« La popularité ? c’est la gloire en gros sous. »

« Les femmes aiment fort à sauver qui les perd. »

« Le drame noue l’action, la comédie l’embrouille, la tragédie la tranche. »

« J’ai l’habit d’un laquais et vous en avez l’âme. »

« On ne sépare point un père de son enfant. »

« Il n’y a qu’une nécessité, la vérité ; c’est pourquoi il n’y a qu’une force, le droit. »

« Lire, c’est voyager ; voyager, c’est lire. »

« Bien lire l’univers, c’est bien lire la vie. »

« Responsabilité entraîne solidarité. »

« La solidarité des hommes est le corollaire invincible de la solidarité des univers. »

« La fraternité n’est qu’une idée humaine, la solidarité est une idée universelle. »

« La grande chose de la démocratie, c’est la solidarité. »

« Le propre de la solidarité, c’est de ne point admettre d’exclusion. »

« Mes poèmes ! soyez des fleuves ! allez en vous élargissant ! »

« Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent. »

« Le travail fait la gaîté. ».

« L’ombre à l’horreur s’accouple et le mauvais au pire. »

« Tout marche, et le hasard corrige le hasard ;
De là vient l’équilibre, et toujours l’ordre éclate. »

« Où vais-je ? je ne sais : mais je me sens poussé d’un souffle impétueux, d’un destin insensé. »

« Il importe peu quand la voix parle haut, quelle langue elle parle. »

« L’amour, panique de la raison, se communique par le frisson. »

« Sans l’amour rien ne reste d’Eve ; l’amour, c’est la seule beauté. »

« La vague inquiétude qui fait que l’homme craint son désir accompli. »

« Rêver, c’est le bonheur ; attendre, c’est la vie. »

« Il est des bonheurs dans la haine. »

« Dans les cœurs ou ses flammes ont lui, l’amour ne laisse donc que ruine après lui ? »

« Une femme souvent n’est qu’une plume au vent. »

« Quand tout se fait petit, femmes, vous restez grandes. »

« Le peuple ? Un âne qui se cabre ! »

« Sachons-le bien, la honte est la meilleure tombe. »

« Je suis de mon siècle, et je l’aime ! »

« Dieu, c’est un lieu fermé dont l’aurore a la clé, et la religion, c’est le ciel contemplé. »

« Dieu est l’auteur de la pièce ; Satan est le directeur du théâtre. »

citations d amour de Victor Hugo 2

« Je rêve la douceur, la bonté, la pitié, et le vaste pardon. De là ma solitude. »

« Toutes violences ont un lendemain. » Victor Hugo

« La patience est faite d’espérance. »

« Le voyage est un songe dont l’éblouissement est inoubliable. »

« S’ennuyer – Le plus lourd fardeau, c’est d’exister sans vivre. »

« Pour la foule, la réussite a presque le même profil que la suprématie. »

« L’intolérance des tolérants existe, de même que la rage des modérés. »

« Émigrés – réfugiés : S’ils restent, on les tolère ; s’ils s’en vont, on est content. »

« On n’est pas maître de soi-même, amoureux comme je suis de toi. »

« J’en suis amoureux fou ! Les yeux noirs les plus beaux,
Mes amis ! deux miroirs ! deux rayons ! deux flambeaux ! »

« Vous rappelez-vous notre douce vie lorsque nous étions si jeunes tous deux,
Et que nous n’avions au cœur d’autre envie, que d’être bien mis et d’être amoureux !

« Etre amoureux, être fou, être un ange égal aux oies,
Etre un forçat sous l’écrou ; eh bien, j’ai toutes ces joies ! ».

« Devenir amoureux, ce n’est rien. Tomber amoureux, c’est grave.
La destinée d’un homme se casse presque toujours le cou dans cette chute-là. »

« Enfant, torture-moi d’une main, mais caresse-moi de l’autre. »

« L’hypocrite se confie à on ne sait quoi d’indifférent dans l’inconnu, qui permet le mal. »

« Le propre de l’hypocrisie, c’est d’être âpre à l’espérance. »

« L’hypocrite est celui qui attend ; l’hypocrisie n’est autre chose qu’une espérance horrible. »

« Fais de ton amour ton flambeau ; on s’éclaire de ce qui brûle. »

« Qui combat la France attaque l’avenir. »

« Quand le président cesse de protéger l’orateur, c’est que la liberté de la tribune n’existe plus. »

« Viens, regarde, oh ! l’amour, c’est le soleil de l’âme ! »

« L’amour, c’est l’humble aumône et la vaste largesse, c’est toute la folie et toute la sagesse. »

sos encombrant |
miis-blandine |
ets_rouchouse |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Club des Noëlophiles
| tchakou15
| Bar l'Univers Speakeasy - N...