trouver mon bonheur

pour avoir une vie en rose, pour organiser notre vie a nouveau, il y a toujours une démarche a effectuer, voici la mienne: je la divise sur étapes.

garder l’optimisme:

la vie est composée de choix donc on a le choix de voir la vie sous un angle positif ou négatif de voir le bon cotes ou le mauvais cotes.
la première étape a faire est de garder l’optimisme, pour ce faire on doit penser a notre passe d une manière différente par exemple.
si je ne me suis pas allée dans cette branche que j aimai pas après mon bac, j aurais jamais rencontre mes amis d aujourd’hui.
si je n ai pas quitte mon ex, j aurais pas pu rencontre l amour de ma vie.
si je n ai pas pris ses quelques kilos de plus, je n aurais pas pu entendre les commentaire des mes collègues sur mes magnifiques rondeurs…

entendre de la musique:

quand je vous parle de cela ce n est pas pour écouter des chansons triste et qui nous rend mal a la fin entrain de pleurer, mais plutôt celles qui nous rend de bonne humeur, ce qui nous laisse réfléchir sur notre devenir comme: shakira, katy perry.. ou les classique comme: Madonna les plus belles heures des années 80, i will survive de gloria gaynor

bien choisir ma vie virtuelle sociale:
il n est plus question de garder ceux avec qui je ne partage rien dans mes contacts par exemple mon ex qui est encore la, juste pour voir comment il se comporte après notre séparation, alors qu’il est déjà avec une autre entrain de vivre le vrai bonheur. ce genre de personne qui pourrit mon café le matin avec ses publications sur ses vacances ou ce qu’il a prévu de faire demain
les supprimer de ma vie sociale virtuelle?? quelle question, biensur que oui !! vous ne pouvez même pas savoir combien ça fait du bien !!
donc j ai décidé de garder ceux qui prennent de mes nouvelles, ceux qui m appelle au lieu de m envoyer un texto tout les dix mois et quand je l ai appelle je tombe toujours sur leurs répondeur, ceux qui me font rire et qui me rendent le sourire dans mes moments de détresse

changer ma déco:
pourquoi pas!! faire une liste de tous les objet que je ne veux plus les voir, que je ne sais même pas pourquoi ils sont toujours la, donc faire un grand rangement, j ai accroche de nouvelles photos, acheté une nouvelle étagère, me suis débarrasser des certaines de mes vêtements que je ne sais plus depuis combien de temps je l’ai garde dans mon placard…

m amuser comme une folle:
je sais que je ne suis pas une bonne danseuse, mais bon!! ça ne veut pas dire que je n ai pas le droit de faire bouger mon corps et de m amuser. je décide de commencer ma journée par écouter de la bonne musique et d enchainer avant d aller travailler, OUI!! ça fait du bien.
pendant mes jours de repos j en parle a mes copines pour aller danser toute la nuit juste pour danser et agiter nos soirée, ça fonctionne a merveille!!

prendre de l’air:
le moment est venu pour faire des balades, sortir de mon appart, oublier mon travail, aller a la plage et y faire une grande promenade le soir…
la nature nous fait du bien, de marcher seul ou accompagne de bonnes personnes, de discuter de tout et de rien ça nous rend notre bonne humeur

réaliser enfin ce que je cherche a faire depuis longtemps:
comme toute personne sur terre, il y a beaucoup de chose que j aime faire mais j ai pas le temps !! ce n est plus une réponse aujourd’hui, plus d excuse que j y crois même plus, alors j ai supprimé le mot plus tard de mon dictionnaire, et je l’ai remplace par pourquoi ne pas essayer cette nouvelle robe, essayer un autre gout de café, tenter le parachute alors j ai le vertige

oser les défis:
oser un sport extrême au lieu de dire que j y arriverai jamais
au lieu de dire que j ai toujours mal au pieds, j ose mettre de nouvelles chaussures
oser aller travailler par un autre chemin au lieu de dire c est toujours la même chose
au lieu de dire que je m en sors jamais avec tout ce que j ai a faire, je dois commencer par faire une a la fois aujourd’hui la banque, demain l’assurance, après demain ça sera le linge

retourner a l insouciance de l enfance:
et oui le bon vieux temps ou j avais pas mes responsabilités d’aujourd’hui, ni mes problèmes d’aujourd’hui!! mais d essayer ce n est pas un crime quand même, de bondir sur le lit comme une gamine, de faire un tour de manège…

pour combattre mes idées noires, je regarde mes séries préférés, Friends, how i meet your mother, sex and the city…

en attendant la suite durant mon prochain article sur ce sujet la semaine prochaine :)



Entre ombre et lumière

images21.jpg

Quand on cherche au fond de nous même, quand on commence a se poser des questions sur notre vrai identité, on arrive pas forcement a trouver des réponses.

Je pense que nous sommes divise en deux partie l OMBRE et la LUMIÈRE.

Quand on parle de l’ombre on parle surtout que tout ce qui est obscur, noir, le potentiel, l’invisibilité, la peur, la menace, le dissimule, la honte, le cotes noir de soi même
l’ombre??? qu’est ce qu’on traine avec soi! bagages oublies dans l’ombre, faux bagages que l’on porte.
Mais quand pense a l’ombre on pense aussi a notre ombre celui qui contient les refoulements, les complexes, les besoins inavoués, les facettes de personnalité oubliées parce que « indigne de soi »

Quand on parle de la lumière, on évoque surtout le soleil, le jour, ce qui est transparent, visible par tous, ce qu’on montre sans avoir peur des préjuges,
la lumière??? ce qu’on montre en rencontrant les autres, le cotes qu’on veut que toute le monde désire de nous et admire, est ce notre vrai nous?

En citant cet exemple beaucoup de personnes comprendraient ou j en voulais venir: un homme qui pleure en écoutant une mélodie, l’homme traditionnel le regarde et hausse les épaules, cet homme par le truchement de cette mélodie, se sentait relie a autre chose qu’a son racorni par la vie.

Ne serait t il pas mille fois plus normal que l’homme qui hausse les épaules en le regardant et qui a même perdu cela au cours de la route?



la vrai signification d un arc en ciel :

images19.jpg

Quand j’étais petite, il y avait une légende qui m occupe l’esprit, on nous disait qu’a la fin d un arc en ciel il y a un trésor cache, un trésor qui nous rendra riche, très riche.

A cet age de ma vie j y croyais quand même, bah j’étais qu’une petite gamine!!
donc je partais pendant les weekend quand il pleuvait avec mes amis d enfance a la recherche de ce fameux trésor a chaque fois qu’il pleuvait, oui nous devons a tout prix trouver ce trésor
par la suite a l age de 12 ans j ai eu la déception de ma vie, il n y avait aucun trésor, pas de trésor a la fin de mon arc en ciel.

Depuis je me pose la question la suivant, est ce seulement une légende ou il y a bien un trésor cache?
Tous les efforts que j ai fournit pendant des années doivent quand même conduire a une réponse, a un résultat, ça ne peut que être vrai!!

Donc j ai lance une recherche la dessus pour avoir mes réponses, mes réponses de gamine, c est important que je sache et surtout d y croire encore!

Selon le WIKIPEDIA la signification de l’arc en ciel est la suivante:
Un arc-en-ciel est un phénomène optique et météorologique qui rend visible le spectre continu de la lumière du ciel quand le soleil brille pendant la pluie. C’est un arc coloré avec le rouge à l’extérieur et le violet à l’intérieur.

Bien qu’un arc-en-ciel couvre un spectre de couleurs continu, il est courant de distinguer plusieurs couleurs significatives afin de pouvoir mémoriser l’ordre de celles-ci. Isaac Newton découpa arbitrairement l’arc-en-ciel en sept couleurs : rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo et violet

selon les mythes et les légendes voici la signification:
L’arc-en-ciel ressemble à un pont géant ou à une porte et il est souvent nommé « le chemin du ciel ». Plusieurs personnes croient que l’arc-en-ciel est un rayon de lumière qui tombe sur la Terre lorsque saint Pierre ouvre les portes du ciel pour laisser entrer une autre âme. À Hawaï, en Polynésie, en Autriche, au Japon et pour quelques tribus amérindiennes, l’arc-en-ciel est le chemin que les âmes prennent dans leur route vers le ciel et on l’appelle le pont ou l’échelle pour aller plus haut ou dans d’autres mondes. Les Russes disent que l’arc-en-ciel est la porte du ciel. En Nouvelle-Zélande, les chefs morts voyageaient sur l’arc-en-ciel jusqu’à leur nouvelle maison. D’autres mythes racontent que l’arc est un ruisseau où les âmes s’abreuvent. Le Zoulou d’Afrique du Sud nomme l’arc-en-ciel « the Queen Arch » parce que c’est une des charpentes qui soutient la maison de la Reine du ciel. En Allemagne, le second arc-en-ciel plus pâle qui peut être observé parfois au-dessus du premier est perçu comme le travail de Satan qui tente de surpasser Dieu.

En Polynésie, l’arc-en-ciel est le chemin pris par les dieux eux-mêmes. En Norvège, un géant du nom de Heimdal se tient sur un pont arc-en-ciel et fait la communication entre le ciel et la terre. Heimdal a l’ouïe tellement fine qu’il est capable d’entendre l’herbe pousser. Il garde Asgard, la maison des dieux norvégiens.

Au Groenland, l’arc-en-ciel est l’ourlet des vêtements des dieux. Les Samoyèdes, le peuple mongol de Sibérie et les gens du peuple cherokee disent que c’est l’ourlet du manteau du dieu Soleil. Le fait que les Américains et les Mongols partagent le même mythe est peut-être une preuve de plus que l’Amérique et l’Asie étaient reliés autrefois. Cela expliquerait que les gens des deux côtés du Pacifique ont un héritage commun. Les anciens Welchs croyaient que c’était la chaise des déesses. En Croatie, c’était le siège de Dieu. La Bible compare l’arc-en-ciel à l’éclat du trône de Dieu. Au Mozambique, l’arc-en-ciel est vu comme une arme victorieuse de Dieu. En Afrique, l’arc-en-ciel encercle la Terre et il est un gardien du ciel.

Dans les mythes allemands, l’arc-en-ciel est le bol utilisé par Dieu pour tenir ses pinceaux lorsqu’il colore les oiseaux. Le peuple Luyia du Kenya croit que Dieu a créé la pluie et que toute l’eau dans le monde vient de lui. Pour arrêter la pluie, lorsqu’elle n’est pas nécessaire, Dieu fait deux arcs-en-ciel, le plus étroit étant le mâle et le plus large étant la femelle. L’arc-en-ciel mâle ne peut pas arrêter la pluie par lui-même, mais lorsqu’il est suivi par la femelle, la pluie cesse. Certains peuples amérindiens croient que l’arc-en-ciel est fait des âmes des fleurs sauvages qui ont vécu dans la forêt et des muguets des prairies.

Un mythe japonais raconte que le premier homme, Isanagi, et la première femme, Isanami, qui sont restés sur le pont flottant du ciel ont créé l’île d’Onogro. Ils ont ensuite marché sur la Terre sur ce pont arc-en-ciel nommé Niji. Ils ont regardé les animaux et ils ont appris ainsi comment faire l’amour. Ils ont regardé les oiseaux et ils ont appris à manger avec des baguettes.

À Kauai, la déesse de l’arc-en-ciel est Anuenue. Il y a une histoire concernant un enfant du nom de Ua, nom qui veut dire pluie, qui serait tombé du haut d’une falaise. Anuenue a utilisé son arc-en-ciel pour arrêter la chute de l’enfant et le sauver. L’enfant y est monté pour épouser Kulu-’i-ua, le fils du chef d’une tribu rivale. Leur mariage a apporté la paix sur l’île de Kauai.

La tribu stoney croit que les géants habitaient le monde lorsqu’ils étaient très jeunes. Un jour, le chef de ces géants a atteint le ciel et il a saisi un arc-en-ciel géant afin de l’utiliser comme arc pour la chasse. Lorsqu’il l’a saisi, l’arc s’est coloré. Le géant est devenu tellement fâché qu’il a lancé l’arc contre une montagne. L’arc s’est brisé et ses pièces sont tombées dans le lac. Parfois au lever du soleil, les couleurs de l’arc-en-ciel détruit apparaissent dans l’eau du lac. Le pouvoir des esprits fait maintenant des arcs plus petits : ce sont ceux que nous pouvons voir aujourd’hui.

Pour plusieurs bouddhistes, les sept couleurs de l’arc-en-ciel représentent les sept planètes et les sept régions de la Terre. Ils disent aussi que l’arc-en-ciel est la région la plus haute du sansara avant la fin du jour au nirvana ou au ciel. En Arabie, l’arc-en-ciel est une tapisserie posée par les mains du vent du sud. Il se nomme aussi « arc de nuages » ou « arc d’Allah ». En Islam, l’arc-en-ciel est constitué de quatre couleurs, le rouge, le jaune, le vert et le bleu. Chaque couleur représente un des quatre éléments de la Terre (air, eau, terre et feu).

Inde
Dans les mythes de l’Inde, la déesse Indra ne transporte pas seulement des coups de tonnerre comme le dieu grec Zeus, elle peut aussi transporter un arc-en-ciel, connu comme l’arc ou l’arme d’Indra. Une partie des mythes de l’Inde dit que Dieu aurait submergé toutes les formes de vie dans un océan de lait. Airavata, un éléphant blanc sacré dont le nom veut dire arc-en-ciel, fut une des premières créatures à naître du lait.

Chrétiens
Dans la chrétienté, l’arc-en-ciel représente le pardon, la réconciliation entre Dieu et l’humanité. C’est le trône du Dernier Jugement. Dans l’ancien symbolisme chrétien, les principales couleurs de l’arc-en-ciel étaient le rouge, le bleu et le vert, pour le feu, l’eau et la terre. L’arc-en-ciel était parfois vu comme la Vierge Marie qui menait le ciel et la terre en harmonie.

L’ancien Testament dit que Dieu a montré à Noé un arc-en-ciel après que le déluge se fut arrêté; c’était un signe que Dieu n’infligerait plus jamais de déluge à la Terre.

Mayas
Le livre des Mayas, qu’on appelle le « Chilam Balam », parle de la destruction d’un des mondes mayas par une pluie ardente qui couvrit ciel et terre de cendres. Ceux qui échappèrent au violent tremblement de terre et évitèrent les arbres qui tombaient et les roches géantes virent un arc-en-ciel apparaître comme un signe que la destruction allait finir et qu’un nouvel âge allait commencer. Les Mayas croyaient que la déesse des arcs-en-ciel était Ixchel, la femme du dieu Itzamna. Elle était aussi l’esprit associé à la lune, à la sexualité, à l’accouchement et à la médecine. Une histoire mexicaine similaire, de l’État de Michoacan, raconte que Mauina, la déesse de la fertilité, vit sous un arc-en-ciel dans le jardin de la pluie et de l’eau.

Navajos
Les Navajos croient que les dieux voyagent sur les arcs-en-ciel parce qu’ils se déplacent rapidement. Ils savent que si tu cours vers le bout de l’arc-en-ciel, celui-ci se déplace plus loin avant que tu sois là, peu importe la vitesse à laquelle toi, tu te déplaces. Ils ont aussi représenté l’arc-en-ciel comme étant le pont entre le monde des humains et celui des morts. Ils disent que l’arc-en-ciel transporte les héros entre le ciel et la terre. Les Navajos disent aussi que l’arc-en-ciel est la déesse qui apparaît durant le chant rituel pour guérir les malades.

Indiens
Il existe une histoire parmi les gens de Shasta qui dit que le Soleil utilise les couleurs de l’arc-en-ciel pour se peindre lui-même lorsqu’il vient sur la Terre comme un Shaman ou un Homme de médecine. Les Yukis de Californie croient que les arcs-en-ciel sont les vêtements multicolores du Grand Esprit, celui qui a créé toute existence.

Mais la légende qui me plait le plus c est celle qui parle de la création de l’arc en ciel, elle toute marrante et je pense qu’elle va surtout plaire aux enfants
Un beau jour, toutes les couleurs du monde entier se mirent à se disputer. Chacune prétendait quel point était la plus belle, la plus importante, la plus utile, la préférée ! Elles se vantaient, à haute-voix, chacune étant bien convaincue d’être la meilleure. Le bruit de leur querelle se fait de plus en plus grand. Soudain, un éclair d’une lumière aveuglante apparut dans le ciel, accompagné de roulement de tonnerre. La pluie commença à tomber à torrents sans discontinuer. Effrayées, toutes les couleurs se tapirent et se rapprochèrent pour chercher un abri les unes près des autres.
La pluie prit la parole : « Stupides créatures qui vous battez entre vous, chacune essayant de dominer l’autre, ne savez-vous pas que c’est Dieu qui vous a faites toutes, chacune dans un but particulier, unique et différente ? Il aime chacune d’entre vous, il a besoin de vous toutes.

Joignez vos mains et venez à moi. Il va vous étendre à travers le ciel en un magnifique arc-en-ciel, pour vous montrer qu’il vous aime toutes, que vous pouvez vivre ensemble en paix. Comme une promesse qu’il est avec vous, et comme un signe d’espérance pour demain… »

Ainsi, chaque fois que Dieu envoie une pluie pour laver le monde, il place l’arc-en-ciel dans son ciel, et quand nous l’apercevons, nous devrions nous rappeler qu’il veut que nous sachions, nous aussi, nous apprécier les uns les autres et le louer de notre merveilleuse complémentarité…
donc maintenant j ai eu la bonne réponse a mes questions d enfance, et oui le trésor qui se cachait a la fin de mon arc en ciel était et restera toujours mes proches, mes amis, les gens que j aime et que j apprécie et qui seront toujours a mes cotes :)



Effets des dessins animés sur les enfants …

images18.jpg

En discutant aujourd’hui avec une amie sur les effets négatifs des dessins animés sur les enfants j ai eu l’idée de demander de l’aide a une spécialiste et voila le résultat je le partage avec vous afin que certains parents qui ne connaissent pas peu être cet effet tiennent compte en laissant leur enfants pendant des heures devant la télé sans faire usage au contrôle parental, et qui peuvent les aider dans leurs relations avec leurs enfants en commençant par leur expliquer certaines choses importante dans la vie quotidienne.

bonne lecture, :)

Geneviève DJENATI est psychologue clinicienne et psychothérapeute chargée de cours à l’Université de Paris V. Elle est aussi l’auteur du livre La psychanalyse des dessins animés sorti en octobre 2001 et réédité en février de cette année aux éditions L’Archipel.

Elle nous parle de l’impact qu’il soit positif ou négatif des dessins animés, sur la petite enfance, sur l’imaginaire des enfants,et sur l’enfance face aux images. Ainsi les parents devraient réfléchir sur ce qu’ils transmettent à leurs enfants. Michel OCELOT le réalisateur de Kirikou et la sorcière, qui a travaillé beaucoup sur les effets de l’image.

N’oublions pas qu’un enfant ne distingue pas réalité et fiction. C’est d’autant plus surprenant que le graphisme sépare la réalité de la fiction. En fait plus l’enfant est jeune et moins il distingue son monde interne du monde externe. Petit à petit en grandissant la distinction entre réalité et imaginaire se fait, cependant l’amalgame peut continuer à exister notamment lors des cauchemars que font certains enfants. Ces cauchemars les réveillent, pourtant ils continuent à avoir la certitude que les événements arrivés dans leurs rêves se sont vraiment passés. Même si vers 4 ans ce genre d’amalgames est moins fréquent, la frontière imaginaire/réelle reste fragile. Cette confusion entre la réalité et ce qu’il s’imagine peut entraîner un traumatisme profond.

L’auteur a cité l’exemple de l’enfant qui voulant imiter Superman s’est jeté dans le vide du haut d’un immeuble. Aussi, il ne faut pas sous estimer le pouvoir de l’image.Serge TISSERON auteur du livre : Enfants sous influence a fait une étude sur les adolescents. Il ressort de cette étude que ce qui angoisse le plus les jeunes sont les actualités télévisées et … les dessins animés. Je pense que cela peut s’expliquer par le lien étroit qu’entretient l’enfant avec l’image dessinée. Un enfant lorsqu’il fait des dessins, il se raconte une histoire, il anime le dessin dans sa tête, lorsque les dessins sont formés de plusieurs éléments sans lien, les un à coté des autres, c’est un élément de diagnostic. Les dessins animés touchent donc quelque chose de très profondément ancré dans notre inconscient. Il correspond à quelque chose de souhaité très fort : faire bouger les images. Malheureusement lorsque l’on est déséquilibré ou fragile, les dessins animés peuvent alors être néfastes, aggravant l’état de confusion de celui qui les regarde.

Trop souvent, les parents ne remplissent plus le rôle d’accompagnateur qu’ils avaient lorsqu’ils racontaient ou lisaient une histoire à leurs enfants. En effet l’enfant sait très vite se servir de la télécommande de la télé ou du magnétoscope, il n’a donc plus besoin des parents pour qu’on lui raconte une histoire. Malheureusement beaucoup de parents se complaisent dans cet état de fait et transforment la télévision en baby-sitter tout en la montrant du doigt et la rendant responsable de tous les maux de la société. La télévision n’a pas pour rôle d’éduquer leurs enfants à leur place, tout comme l’école ne peut pas à se substituer au rôle éducatif des parents. Lorsque les parents lisaient une histoire, ils n’avaient pas qu’un rôle de conteur comme le magnétoscope, ils remplissaient sans en avoir toujours conscience plusieurs autres rôles. Tout d’abord le fait de choisir l’histoire à raconter est déjà un rôle parental. Ils se devaient de connaître le contenu et vérifier si l’histoire était en adéquation avec l’âge de l’enfant et les valeurs que l’on veut lui inculquer. Peu de parents se demandent si les dessins animés que regardent leurs bambins correspondent bien à la tranche d’âge qui est la leur. A leur décharge, il est vrai que les chaînes de télé ne leur facilitent pas non plus la tâche. Il serait souhaitable qu’avant le début de l’épisode l’on précise quel est l’âge minimum requis pour le dessin animé qui va être diffusé. Mais le rôle des parents ne se fait pas qu’en amont. L’avantage du conte, c’est qu’ils connaissaient l’histoire et par conséquent pouvaient répondre aux questions que se posent les enfants face à celle-ci. Les parents doivent dans la mesure du possible regarder les dessins animés avec leur progéniture et surtout rester à l’écoute des enfants une fois que le dessin animé est terminé. Car c’est bien au travers de la discussion avec les adultes qu’ils peuvent progresser. Cependant je trouve que le DA au contraire de la BD rendent l’enfant passif, par exemple lorsqu’on nous raconte une histoire où que nous en lisons une, nous recréons et animons les personnages de ce monde imaginaire. Les DA à succès comme Blanche neige nous imposent le visuel du personnage, si bien qu’il nous est impossible par la suite d’imaginer une Blanche neige autre que celle du film de Disney.

Il est effectivement tout à fait souhaitable d’avoir plusieurs niveaux de lecture, un des autres avantages, c’est que cela rend le programme beaucoup plus familial. Visionner des dessins animés avec les enfants n’est par conséquent plus un effort pénible. Cela favorise donc les échanges entre parents et enfants.

L’émotion même triste doit exister, elle permet à l’enfant de s’extérioriser, elle est donc souhaitable tout dépend de la tranche d’âge visée et de la forme que revêt cette tristesse. Par exemple je pense que la mort ne doit pas être un sujet traité avant 8 ou 9 ans. Mais la tristesse peut-être évoquée sous la forme de l’absence, notamment l’absence de la mère.

L’émotion peut effectivement être source de réflexion, le Capitaine Nemo, Nadia peuvent permettre à l’enfant de réfléchir donc de mûrir. Mais attention, tout est une question de dosage. Dans le cas de Nadia, cela peut marcher parce que la série n’a pas que quelques épisodes tristes. S’il n’y avait que des épisodes aussi durs, cela peut être traumatisant. L’avantage d’avoir quelque fois des fins qui sont autre chose que des « happy end » permet de mettre le doute chez l’enfant. Les séries qui se veulent intéressantes s’appuient sur le doute et le suspens, car il ne sera plus jamais sûr que l’épisode ne se terminera pas mal, même si 90% d’entre eux se terminent bien.

Certains ont durement critiqué Dragon Ball Z notamment au travers d’une expérience qui consistait à montrer à une classe d’enfants ayant environ 8 ans une OAV « Le père de Sangoku ». sachant que DBZ se destine surtout à un public pré-adolescent voir adolescent. De plus le thème de cet OAV étant l’éradication d’une planète entière.Dragon Ball Z a un impact néfaste sur de jeunes enfants qui pouvaient acheter cette cassette. Il faut faire comprendre aux parents que ce n’est pas parce que leurs enfants regardent un DA que c’est sans conséquence sur eux. C’était une mise en garde pour que les parents prennent conscience du rôle de sélection qu’ils doivent avoir. La meilleure preuve du danger que représente cette série c’est qu’elle a été interdite par le CSA.

Cette série peut être une source d’angoisse importante pour l’enfant, autant au travers de l’impact auditif, des bruits violents comme les déflagrations, que des images qui par une succession très rapide peuvent perturber. Les personnages foncent vers l’écran créant un mouvement de recul chez les plus jeunes qui sont impressionnés. Je ne pense pas qu’il faille enlever tout ce qui fait peur des DA, mais juste connaître l’état d’esprit de l’enfant qui le regarde et surtout son âge. Par exemple sur DBZ, l’approche frontale rapide que nous venons d’évoquer est très perturbante pour les jeunes, c’est très facile à repérer avec les bébés qui au visage d’un étranger les approchant de face sont effrayés. Il faut les aborder de profil et attendre qu’ils tournent la tête. C’est pourquoi je trouve Kirikou et la sorcière très adaptée aux plus jeunes car les personnages sont souvent de profil.



123

sos encombrant |
miis-blandine |
ets_rouchouse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Club des Noëlophiles
| tchakou15
| Bar l'Univers Speakeasy - N...