Donne moi

Les années ont passé tendres et sincères
Quelques rides se sont figées
Le regard a pris de la distance loin des cercles
De mon enfance.

Il y a des bruits rapides, trop tard pour les capturer
Assise sur un canapé chamoisé, les mains sur mon visage
Je ferme mes paupières et mes yeux se rappellent de l’enfant
Qui pensait devenir un être extraordinaire avec mille pouvoir avec mille espoir
Son rire marqué n’a pas changé malgré les années il reste part de vérité 

J’entends le bruit des enfants lointains et sages
Assis sur leurs pupitres de bois, le regard solitaire
D’autres courts autour de la fantaine , statue de pierre
J’entends leurs prières.
Elles sont ombres et lumières.

Les mains dans mes cheveux je te recherche
Toi mon souvenir, toi ma prière
Reste à coté de moi, mon ami l’enfant
Tiens ma mains et donne moi encore
Le rire et la colère
L’insouciance et l’éternité de nos rondes d’été



2 commentaires

  1. cool sweet blogz 22 juillet

    It’s a good post.

  2. mayssoun 15 août

    thk u :)

Laisser un commentaire

sos encombrant |
miis-blandine |
ets_rouchouse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Club des Noëlophiles
| tchakou15
| Bar l'Univers Speakeasy - N...