lui/moi

La vie nous fait connaitre parfois le bonheur, la joie, l’envie, des sentiments d’amour mais aussi le désespoir, la tristesse, la peur, le sentiment d’être blessé(e) … on a tous connu cela. Et pour moi, le bonheur ne dure jamais très longtemps. Il suffit d’une personne, un mot, de trop, de moins pour que votre vie bascule. J’ai souvent tendance a prendre une trop grande importance, a trop y croire et pour finir être déçue . Et j’en ai assez de tout cela.

Dans la vie on prend des sacrés coups… Surtout quand on ne s’y attend pas. Vous savez, le fait de voir quotidiennement une personne que vous aimez en particulier et ou l’ignorance est présente… C’est tellement dure. Alors pour paraitre forte, vous vous forcez a sourire, rire devant cette personne. Vous n’êtes plus vous-même. C’est dans ces moments là qu’on se rend compte que sans cette personne particulière vous n’êtes plus la même

 Quelqu’un qui prend une des places les plus importantes en l’espace de quelques jours, pour laquelle vous éprouvez des sentiments jamais ressentis auparavant.

Comprenez-vous qu’il est impossible de l’oublier ? J’ai un sourire malhonnête, je veux lui montrer que je peux très bien arriver sans lui. Alors que c’est totalement faux. C’est fou je m’en rend compte. Mais je ne vais pas bien, non je n’arrive pas. Dites-moi, quand vous voyez celui que vous aimez qui parait heureux, qui sourit, qui a l’air bien dans sa vie… Et bien moi quand je vois cette attitude naturelle de sa part… Je me dis qu’il ne faut pas pleurer pour çà et qu’il faut passer a autre chose c’est-à-dire faire semblant, laisser de côté ses sentiments. Et mettre en avant sa fierté. Pour faire croire que je ne suis pas abattue par cette histoire.

Mais quand j’y repense a ces jolies moments vécus et tout ces mots que je pensait sincère… J’arrive pas a me retenir de versée quelques larmes.

Je penses que les bons moments n’ont pas su se rattrapés sur les mauvais. Ou bien, pour manque de temps. Les sentiments n’étaient pas assez fort. Il était trop tard. Dommage… Je pensais qu’il était différent des autres et que j’allais vivre le grand amour. Pour moi, je le pensais. Mais lui ne l’as jamais pensé malgré toutes ses paroles. Mais quelle naïve… A-t-il conscience de ce manque. Dès que je l’aperçois, je veux prendre sa main, ne pas le quitter les yeux, lui balancer tout ce que je penses et repartir pour une nouvelle histoire. Mais je peux pas, c’est pas a moi de faire le premier pas. Surement peur que les sentiments ne soit plus partagés. A ce que j’ai pu comprendre, il ne sont plus partagés . Je trouves qu’il passe vite a autre chose mais je n’y peut plus rien, malheureusement. Des promesses, j’en ai eu, j’y ai cru, Je n’aurai pas du.

J’aimerai maintenant parlé de ses mots blessant, que j’ai pu lui lancé sous le coup de l’énervement et de l’impuissance. Je ne l’ai jamais pensé au contraire… Sous l’emprise de la colère on peut balancer tout le contraire de ce que l’on penses, c’est comme se protéger… C’est vrai que dans tes yeux l’avenir était beau, Combien de fois ai-je rencontrée l’amour dans ma vie ? Combien de fois ai-je étais déçue de le vivre ? Et pourtant je pensais l’avoir trouvé cette exception. .. J’ai le mal de toi.

Faudrait que j’arrives à en parler au passé. Faudrait que j’arrives à ne plus penser à ça. Faudrait que je l’oublies à longueur de journée … « Tu ne me reverras plus. Je ne reviendrai pas. Poursuis ta vie, je ne m’en mêlerai plus. Ce sera comme si je n’avais jamais existé. » Facile a dire … J’ai compris tous les mots, j’ai bien compris, merci. Raisonnable et nouvelle, c’est ainsi. Que les choses ont changé, Que le temps d’avant, c’était le temps d’avant. Et puis, Il parait que quand quelqu’un part la première chose que l’on oublie de lui c’est sa voix.

Moi je refuse d’oublier sa voix. Je veux encore l’entendre m’appeler sa douceur … Je donne le meilleur , pour pouvoir me mentir, car t’aimer sans rien recevoir est pire . Je me changerai en or pour qu’il m’aime encore &Qu’il le veuille ou non je suis amoureuse de lui.



un baiser

Je sais pourtant que si on s’était embrassés, je serais reparti le cœur content, me foutant de la pluie ou du beau temps, puisque je comptais un peu pour toi.

Je sais que ce baiser m’aurait accompagné partout et pendant longtemps, comme un souvenir radieux auquel me raccrocher dans les moments de solitude.

Mais après tout, certains disent que les plus belle histoires d’amour sont celles qu’on n’a pas eu le temps de vivre.

Peut-être alors que les baisers qu’on ne reçoit pas sont aussi les plus intenses…



Seule

Tous ces sentiments retenus en toi pendant tout ce temps ont finalement trouvé leur porte de sortie.

Ce flot de larmes que tu pensais pouvoir retenir en toi, pour toujours, a réussi à s’enfuir et termine maintenant sa course sur tes joues, innonde tes mains qui tente de retenir des pleurs.

Ces mains qui compressent ta bouche pour éviter qu’elle ne gémisse.

Mélodramatique, tu l’as toujours été ; alors c’est un torrent qui s’échappe de tes yeux, qui fait couler ton rimel et gonfle tes yeux.

Mais tu es seule, personne pour t’aider.

Pas un seul geste pour te consoler, pas une seule main pour te bercer.

C’est donc seule que tu t’endors, dans tes draps souillés d’eau salée, d’un sommeil sans rêve..

seulement bercée par les notes d’un piano qui, de leur justesse, n’auront même pas réussi à apaiser tes maux..



cette fille

Cette fille d’autrefois que j’étais,et la femme que je suis maintenant,n’existe que par ta présence en elle..

Quand tu t’éloigne de moi,mon coeur s’arrête de battre,et mon souffle se coupe,je n’arrive plus à voir ou à entendre personne

Je ne fais que te chercher au plus profond de mon âme .

En t’attendant,je ne vis et je ne respire que pour être dans tes bras,réchauffer la froideur du ton passé sans toi avec la chaleur de ton amour pour moi

Dis toi bien que je n’accepterai jamais te partager avec qui que ce soit ,où que tu sois,loin ou près de moi

Je veux être plus proche de toi que tes battement de coeur ,je veux que tu ne regardes le monde qu’à travers mes yeux,et que tu ne vis que pour moi

Egoïste,autoritaire, ou malade de toi ,ça ne m’intéresse pas ce que les autres peuvent dire de moi,car sans toi je ne suis plus moi,je ne suis qu’une image dans un tableau qui s’appelle la réalité.

Je ne veux pas d’une réalité qui nous nous liera pas,je préfère le rêve et l’imagination si ça te garde à moi



sos encombrant |
miis-blandine |
ets_rouchouse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Club des Noëlophiles
| tchakou15
| Bar l'Univers Speakeasy - N...